Solea Bis au Lycée Ledoux !

CJC Solea bis besancon ndrc

Le 11 mars 2024, les élèves de BTS NDRC du Lycée Claude Nicolas Ledoux ont bénéficié d’une intervention de Solea Bis, Consultations Jeunes Consommateurs sur deux heures.

Quel est l’objectif de cette intervention ?

Cette intervention avait pour but d’échanger, autour d’un jeu, sur les différents types d’addictions. Elle permettait aux élèves de pouvoir poser des questions sans avoir la peur de se faire juger, trouver réponses à leurs questions, apprendre certaines lois et notions autour des différents types d’addictions et bien plus encore…

Qu’est ce que Solea Bis ?

Solea Bis est un centre de consultations pour jeunes consommateurs. Il permet à chaque personne qui ressent le besoin de se faire aider d’aller parler de ses problèmes à des experts qui sont là pour les conseiller et les suivre. Il est important de savoir que c’est totalement gratuit et les rendez-vous peuvent être anonymes ce qui veut dire que la personne n’est pas obligée de donner son identité si elle ne le souhaite pas.
De plus, le centre est soumis à la règle de la confidentialité, ce qui veut dire que rien n’est répété, un consultant de Solea Bis n’a pas le droit de parler de vos problèmes en public, s’il vous a reconnu dans la rue par exemple. L’objectif est que tout ce qui est dit à Solea Bis reste à Solea Bis. Même si une personne qui travail à Solea Bis vous reconnaît en dehors de l’établissement, elle ne doit pas exprimer le fait que vous soyez venu au centre pour respecter votre vie privée.

« On peut parler de tous les types d’addictions ? »

La réponse est oui, vous pouvez venir pour parler d’une addiction liée aux jeux d’argents, jeux vidéos, écrans, alcools, drogues, sexe etc… Toutes les addictions seront prises au sérieux, il n’y a pas de honte à se confier, le personnel du centre sera ravi de pouvoir vous aider !

Exploiter son potentiel en se détachant de ses addictions ?

Pour les étudiants, la pression académique, les responsabilités croissantes et les défis sociaux peuvent souvent conduire à des comportements addictifs qui entravent leur réussite scolaire et leur bien-être global. Se détacher de ces addictions est essentiel pour permettre aux étudiants de débloquer leur potentiel et de s’épanouir pleinement dans leur vie universitaire. Voici pourquoi cet engagement est si indispensable pour leur succès :

Préservation de la santé physique et mentale : 

Les addictions peuvent avoir un impact néfaste sur la santé physique et mentale des étudiants. La consommation excessive de substances ou la dépendance aux écrans peuvent entraîner des problèmes de santé graves, des troubles du sommeil et une baisse de l’énergie. En se détachant de ces comportements addictifs, les étudiants peuvent préserver leur bien-être global et maintenir un mode de vie sain.

Amélioration des performances scolaires : 

Les comportements addictifs peuvent interférer avec la concentration, la mémoire et la capacité d’apprentissage des étudiants. En se détachant de ces distractions, les étudiants peuvent améliorer leurs performances académiques, se concentrer davantage sur leurs études et obtenir des résultats plus satisfaisants.

Renforcement des relations sociales : 

Les addictions peuvent isoler les étudiants et compromettre leurs relations sociales. En se détachant de ces comportements addictifs, les étudiants peuvent renforcer leurs liens avec d’autres étudiants, participer à des activités sociales et développer des relations saines et enrichissantes.

Gestion du stress et de l’anxiété : 

Les étudiants sont souvent confrontés à des niveaux élevés de stress et d’anxiété liés aux études, aux examens et aux responsabilités quotidiennes. Les comportements addictifs peuvent sembler être un moyen de faire face à ces pressions, mais en réalité, ils ne font qu’aggraver les problèmes à long terme. En se détachant de ces dépendances, les étudiants peuvent apprendre des techniques de gestion du stress plus saines et trouver des moyens plus efficaces de faire face aux défis universitaires.

Épanouissement personnel et professionnel : 

En se détachant des addictions, les étudiants peuvent découvrir leur véritable potentiel et poursuivre leurs passions et leurs aspirations avec détermination. Cela peut les aider à trouver leur voie professionnelle, à développer leurs compétences et à s’épanouir pleinement dans leur vie personnelle et professionnelle.

En conclusion, se détacher des addictions est un élément essentiel pour permettre aux étudiants de réussir sur le plan académique, social et personnel. C’est un investissement dans leur avenir qui leur permettra de réaliser leur plein potentiel et de vivre une vie équilibrée et gratifiante.

Comment se détacher de ses addictions ?

Les addictions, qu’elles soient liées à la consommation de substances, à l’utilisation excessive d’écrans, ou à d’autres comportements compulsifs, peuvent avoir un impact dévastateur sur la vie quotidienne et la santé mentale. Cependant, il est possible de se détacher de ces dépendances et de retrouver un sentiment de contrôle et de liberté. Voici quelques étapes pour commencer ce voyage vers la guérison :

Reconnaître le problème : 

La première étape pour se libérer d’une addiction est de reconnaître et d’accepter que l’on a un problème. Cela demande souvent du courage et de l’honnêteté envers soi-même.

Identifier les déclencheurs : 

Comprendre ce qui déclenche le comportement addictif est essentiel pour pouvoir le gérer. Que ce soit le stress, l’ennui, la solitude ou d’autres émotions, identifier ces déclencheurs permet de trouver des stratégies pour y faire face de manière saine.

Chercher du soutien : 

Se détacher d’une addiction peut être difficile à faire seul. Chercher du soutien auprès d’amis, de la famille, d’un thérapeute ou d’un groupe de soutien peut fournir un encouragement et des conseils précieux tout au long du processus.

Établir des objectifs réalistes : 

Fixer des objectifs réalistes et atteignables est important pour maintenir la motivation. Plutôt que de viser la perfection, il est plus réaliste de se concentrer sur des progrès graduels et durables.

Trouver des alternatives saines : 

Remplacer les comportements addictifs par des activités saines et gratifiantes est essentiel pour combler le vide laissé par l’addiction. Que ce soit par le sport, la lecture ou d’autres loisirs, trouver des alternatives positives peut aider à reprogrammer le cerveau et à réduire les envies.

Apprendre à gérer les envies : 

Les envies peuvent être intenses et difficiles à surmonter, mais apprendre des techniques de gestion de l’envie, comme la respiration profonde, la distraction ou la visualisation, peut aider à les surmonter.

Être patient et bienveillant envers soi-même : 

Guérir d’une addiction est un processus long et parfois difficile. Il est important de faire preuve de patience et de bienveillance envers soi-même, et de se rappeler que chaque petite victoire compte.

En suivant ces étapes et en recherchant un soutien approprié, il est possible de se détacher progressivement des addictions et de retrouver une vie équilibrée et épanouissante. La clé se trouve dans la volonté, la persévérance et la capacité à s’engager dans un changement positif.

Pour tous les élèves du Lycée Claude Nicolas Ledoux, des flyers de Solea Bis seront déposés à l’infirmerie et dans le hall du lycée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *